« Dans le "travail de mémoire" je mets tous les efforts que nous devons faire auprès des jeunes pour leur montrer les horreurs dans lesquelles pourraient les entrainer, comme furent entrainés certains de leurs ainés, leur éventuelle absence de réactions devant l'injustice, l'exclusion, la barbarie. Dans ce "travail de mémoire" il faut leur montrer aussi que les bourreaux étant des gens ordinaires comme nous le sommes tous, nous devons les uns et les autres nous méfier de nos propres réactions afin de ne pas devenir à notre tour des bourreaux pour les autres. » 

Sam BRAUN

Paroles des professeurs et formateurs

La parole des professeurs et des formateurs nous fournit des éléments de réflexion quant à l’importance pour eux du témoignage en classe pour eux, et à la manière dont ils l’articulent dans les démarches pédagogiques. Ce sont aussi des éclairages sur la formation des professeurs eux-mêmes s’agissant du traitement de la relation entre l’histoire et la mémoire, en particulier dans le cadre de l’enseignement des parties du programme relative à la Seconde Guerre mondiale.

La mémoire et les voies de la transmission

Lionel, professeur de français, nous parle de la mémoire

"La rencontre avec des lieux, des objets, des planches et bien évidemement avec l'explication qui l'accompagne, c'est une confrontation avec une réalité et c'est une porte ouverte sur cette réalité. Ca permet de la comprendre."

Lionel Ménétrier nous parle de la mémoire

"Sam Braun avait une mission, les derniers survivants disparaissant, de transmettre l'histoire du génocide. Cela lui a apporté énormément."

L'homme et ses valeurs

Lionel Ménétrier nous parle de Sam Braun

"C'est quelqu'un qui avait énormément de gentillesse, un très grand charme et au delà de ce qu'il nous apportait d'un point de vue historique, son témoignage humain nous touchait profondément."

Etre un Enfant de Sam : le relais intergénérationnel

Lionel, professeur de français, nous parle des Enfants de Sam

"La particularité de Sam est qu'il est à la fois une porte vers ce qu'il y a de pire, ce qui nous permet d'accéder vers cette réalité humaine historique que l'on n'a pas connu et que l'on a beaucoup de mal à se représenter, et en même temps par sa personnalité, par ce qu'il était et ce qu'il est devenu, tel qu'il s'est construit au cours de sa vie, il est probablement l'exemple de ce qu'il y a de meilleur dans la nature humaine (...)"

Lionel Ménétrier nous parle des Enfants de Sam

"Nous avons impliqué Sam dans des initiatives liées au travail de mémoire à plusieurs reprises, et également le contact que nous avons voulu créer avec les anciens résistants a été très important justement pour que le message soit vraiment ouvert à tous, que l'on ne puisse pas ressentir l'idée d'une communauté qui défend sa mémoire. Et ça, Sam là dessus était très très fort (...)"