« Dans le "travail de mémoire" je mets tous les efforts que nous devons faire auprès des jeunes pour leur montrer les horreurs dans lesquelles pourraient les entrainer, comme furent entrainés certains de leurs ainés, leur éventuelle absence de réactions devant l'injustice, l'exclusion, la barbarie. Dans ce "travail de mémoire" il faut leur montrer aussi que les bourreaux étant des gens ordinaires comme nous le sommes tous, nous devons les uns et les autres nous méfier de nos propres réactions afin de ne pas devenir à notre tour des bourreaux pour les autres. » 

Sam BRAUN

Actualités de l'association Les Enfants de Sam

Accueil memoires des deportations

"Mémoires des déportations"

Le site « Mémoires des déportations » est ouvert depuis mars 2017. Ce travail remarquable réalisé par l’Union des Déportés d’Auschwitz, porté par la grande énergie de Raphaël Esrail, président de l’UDA, propose une lecture du processus génocidaire de l’Allemagne nazie, à l’échelle de l’Europe. Le projet est soutenu par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Lire la suite

Affiche de la conférence

Conférence "Le devoir de Mémoire"

Conférence de Jean-Pierre Lauby, président de l'association "Les Enfants de Sam", Centre culturel Jules Isaac, Clermont-Ferrand (le 19 octobre 2017)

«Le devoir de Mémoire » est devenu en quelques décennies une référence usuelle, une forme d’injonction officielle pour inciter les citoyens à conserver et transmettre la mémoire de celles et ceux qui ont perdu leur vie lors des combats des conflits armés du XXème siècle, qui ont été des victimes des génocides perpétrés par les criminels nazis en Europe. Le devoir de mémoire est aussi convoqué pour que soient présents dans nos conscience les crimes contre l’Humanité et  toutes les atteintes à la dignité humaine qui ont laissés de profonds stigmates dans nos sociétés.

Lire la suite

Logo compresse

La bande annonce des "Enfants de Sam"

En quelques mots, quelques images, cette courte vidéo nous dit ce qu'est le projet de l'association "Les Enfants de Sam", inspiré de la personnalité et de l'oeuvre éducative de Sam Braun auprès des élèves de dizaines d'établissements pendant plus de vint ans.

Lire la suite

Liliane et Raphaël ESRAIL lors de la remise de décoration à l'ambassade d'Allemagne

Les mémoires de Raphaël ESRAIL

Les éditions Robert Laffond viennent de publier l'ouvrage de Raphaël Esrail, qui retrace son histoire personnelle, de son entrée dans la Résistance à son retour en France après la déporation à Auschwitz. Ce récit est à la fois un témoignaged'un homme d'exception qui préside actuellement l'Union des Déportés d'Auschwitz et qui est vice-président de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah , et un récit romanesque marqué par l'amour de Raphaël envers Liliane, rencontrée à Drancy, avant de devenir son épouse  à la Libération. Le titre "L'espérance d'un baiser" dit à la fois cet espoir, source de volonté de survivre, et la force de cet amour qui a traversé l'horreur du camp et des douleurs vécues.

 

Lire la suite

Dsc 0673

Inauguration du site "Les Enfants de Sam"

Le site "Les Enfants de Sam" a été inauguré et présenté le 14 mars 2017, dans une salle de classe du lycée Lavoisier (5ème arrondissement). Ce lieu a été choisi pour des raisons symboliques, car Sam Braun y a fait l'une de ses dernières interventions, en avril 2011,  auprès d'élèves et de professeurs et sa fille Malka est venu, après le décès de Sam, présenter dans ce même établissement le Testament philosophique des déportés d'Auschwitz et traiter de la question de la transmission au sein de sa famille.

Devant une cinquantaine de personnes (élèves, enseignants, membres de la famille Braun, membres du bureau du Cercle Mémoire et Vigilance, partenaires), après que Madame la proviseure ait  accueilli les invités et évoquer la personnalité de Sam Braun, le président de l'association Les Enfants de Sam, Jean-Pierre Lauby, a exposé les finalités du site et son arborescence, à partir de quelques exemples sur les premiers contenus mis en ligne, notamment les interviews réalisées jusqu'à cette date. Puis le comédien Alexandre Brasseur a fait une lecture émouvante du Testament philosophique des déportés d'Auschwitz. La soirée s'est achévée par une intervention fort appréciée de l'écrivain  Marek Halter sur la question de la Mémoire et de ce qui peut faire obstacle à sa transmission.

Lire la suite